Notre histoire

De la création des PEP

 

L’œuvre des Pupilles de l’Enseignement Public (PEP)  est créée en 1915 par des universitaires entourés d’enseignants et amis de l’école publique pour aider matériellement et moralement les orphelins et victimes de guerre, puis les enfants de mutilés et réformés, fréquentant ou ayant fréquenté l’école publique : c’est l’époque du fameux « sous des pupilles ».

Cette œuvre se définit dès son origine comme œuvre de secours et d’assistance mais aussi d’éducation : éducation à la solidarité, éducation par la solidarité. 

Les sections qui la constituent se transforment rapidement en associations départementales autonomes, sous le régime de la loi de mai 1916 à titre d’œuvre de guerre autorisée à faire appel à la générosité publique, présidées par des inspecteurs d’académie, des recteurs ou des hommes politiques.

L’histoire en quelques dates

 

1915 : Création de l’œuvre des Pupilles de l’Enseignement Public

1917 : Naissance officielle le 6 avril d’une Fédération Générale des Associations Départementales des Pupilles de l’Enseignement Public.

1919 : Le gouvernement reconnaît la Fédération d’utilité publique.

1920 : Première colonie de vacances.

1926 : Extension des actions de solidarité à tous les enfants de « l’iniquité sociale ».

1961 : Première classe de neige à Lamoura.

1968 : Création de l’association départementale des PEP 94, organisatrice de séjours de vacances et éducatifs.

2001 : Création du Service d’Accompagnement Pédagogique à Domicile pour les élèves accidentés ou malades (SAPEMA) sur le territoire du Val-de-Marne pour les enfants malades et accidentés.

2013 : Transfert des activités séjours vacances et classes découvertes géré par les PEP 94 vers pôle mutualisé PEP Découvertes.

2014 : Obtention de l’Agrément pour intervenir sur les Ateliers Relais.

2015 : Intervention sur un collège pour l’animation d’un atelier journal sur le développement durable.

2016 :  Partenariat avec la Mission de lutte contre le décrochage scolaire (projet pluri-exclus), Mise en place d’un dispositif d’accompagnement personnalisé des élèves décrocheurs scolaires.